Blog

28. mars, 2020

Ma palette de couleurs:

Ici, j'ai choisi de n'utiliser que peu de couleurs :

Blanc de titane, Jaune Hansa clair, bleu phtalo nuance rouge, alizarine cramoisie, violet. 

les fleurs : du blanc de titane, rehaussé d'une pointe de jaune . Pour les ombres des fleurs, le mélange du jaune au violet sa complémentaire ne me donne pas trop satisfaction car donne une couleur trop orangée et trop chaude. Y additionner du bleu phtalo. Ou alors, préférer du violet fait maison avec de l'alizarine et du bleu phtalo : lé résultat est plus probant car le violet est plus terne, plus grisatre, plus proche des ombres des fleurs.

Pour les feuilles : mélange de jaune et de bleu phtalo selon que l'on veuille obtenir un vert foncé froid ou un vert clair plus chaud (y additionner du cramoisie d'alizarine).

Je garde à portée de main la terre de sienne brulée car je ne sais pas si je vais m'en servir.

Allez, je me lance pour la première couche avec ces couleurs.

 

28. mars, 2020

Avec un crayon pastel jaune clair, j'ai réalisé un dessin assez précis.

Puis j'ai repassé l'ensemble avec un feutre poska jaune pour les feuilles et blanc pour les 2 fleurs.

J'ai ainsi effacé le crayon pastel pour ne garder que le feutre.

28. mars, 2020

La photo a été prise losque je suis allée visiter la Pépinière de Latour Marliac.

J'ai choisi pour réaliser ce tableau un format presque carré 23x20 en bois isorel.(j'ai gardé le même format que pour le 1er nénuphar déjà peint).

J'y ai appliqué une couche de gesso puis pour ne pas laisser le fond blanc, j'ai passé une couleur de fond terre de sienne brulée. Ce rouge foncé, complémentaire du vert, couleur dominante de la photo, viendra "casser" tout ce vert et harmonisera l'ensemble.

1. mars, 2020

Sur les conseils de mon professeur, j'ai réduit le nombre de couleurs que j'utilise pour réaliser mes tableaux.

En effet, il n'est pas nécessaire, surtout pour nous, débutants, d'utiliser une trop large gamme de couleurs, surtout si on veut conserver une cohérence et une harmonie colorée.

Ma palette de couleurs se compose de blanc de titane, de 2 jaunes (le jaune hansa clair et le jaune de cadmium foncé), de 2 rouges (un chaud et un froid, rouge de cadmium moyen et alizarine cramoisie), de 2 bleus (bleu outremer et bleu phthalo nuance rouge), d'un vert phthalo (nuance bleu) et de 3 terres (ocre jaune, terre de sienne brulée et terre ombre brulée).

Comme il est difficile de réaliser à partir de mélanges un beau violet ou un orange éclatant, j'ai rajouté un orange de cadmium et un violet permanent. J'y ai ajouté pour finir un rouge quinacridone (magenta) pour pouvoir réaliser des roses.

Il n'en faut pas plus pour décliner une multitude de couleurs. Essayez!

 

 

1. mars, 2020

J'ai commencé à peindre avec de la peinture à l'huile. Même si mes proches étaient génés par l'odeur tenace de l'essence thérébentine, j'appréciais beaucoup ce médium car je pouvais réaliser des fondus.

Par la suite, ayant participé plusieurs années aux concours proposés par le magazine "Artistes Magazine", pour des besoins de séchage rapide, je me suis tournée vers la peinture acrylique.

Je me suis habituée et ne peins aujourd'hui qu'à l'acrylique. J'utilise essentiellement la HEAVY BODY de LIQUITEX. Mais je "peste" souvent car elle sèche vraiment parfois trop vite à mon gout, surtout quand il fait chaud ou quand je suis à l'extérieur.

Dans la presse artistique, j'ai lu plusieurs articles sur certaines marques d'acrylique qui contiennent un retardateur de séchage.

Après un essai (achat des 3 primaires et du blanc) réussi et concluant, je me suis procurée la marque GOLDEN OPEN. Elle me change de la HEAVY BODY de part sa consistance, la GOLDEN est plus liquide et effectivement, sa durée de séchage est bien rallongée, ce qui me permet de réaliser à nouveau des fondus. Ressemble à l'huile. Je vous la conseille.