Blog

4. sept., 2020

Septembre, c'est la rentrée des classes!

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais chaque année, à cette période, je vais dans un magasin de beaux arts et je flâne dans les rayons.

L'odeur des crayons de couleurs, bien rangés dans leurs boîtes en bois, les coffrets de peinture, les papiers Canson aux couleurs chatoyantes, les souvenirs refont surface et me voila replongée dans les couloirs de l'école de ma petite enfance.

De retour à la maison, immanquablement, j'aiguise et je classe mes crayons par couleur.

Bonne rentrée à tous.

 

4. sept., 2020

Je partage avec vous une vidéo de mon professeur René Milone qui explique très bien qu'en dessin, il faut penser avec "son cerveau droit". Il faut penser en termes de formes et de lignes et non pas à ce que l'on pense, ce que l'on sait de l'objet que l'on dessine.
C'est mon principal défaut. Il faut dessiner ligne après ligne, lentement, bien observer. C'est très contraignant mais tellement efficace.

4. sept., 2020

Je fais suite à mon dernier article où je vous montre ma façon de visionner rapidement mes tubes de couleurs en fonction de la marque, des pigments contenus dans les tubes.

Pour que mon nuancier soit pratique à manipuler mais également facile à transporter (j'emporte mon nuancier dans mon sac quand je vais dans un magasin de beaux arts pour pouvoir comparer avec ce que j'ai déjà à la maison), mon mari a confectionné ce support.

Impeccable. Je l'utilise souvent.

28. juin, 2020

J'écris cet article suite au tableau "Nénuphars 2" où j'ai interprété les blancs des fleurs.

Dans la nature, le blanc n'existe pas. il n'y a que des blancs colorés.

En effet, le blanc pur n'apporte pas d'indication de température (est-ce une couleur tirant vers le chaud ou le froid?).

Par conséquent, poser un blanc pur pour signifier un éclat de lumière ne fonctionne pas! Pensez à introduire une pointe de jaune ou d'orange pour le "rechauffer" ou une pointe de bleu ou de violet pour le "refroidir".

De même, l'erreur courante pour nous débutant est d'éclaircir nos mélanges avec du blanc! 
Résultat : on "décolore" nos mélanges car le blanc "affadit". Pensons plutôt à assombrir autour de notre teinte. Cette dernière semblera plus claire.

 

16. mai, 2020

3ème couche, la dernière. Il s'agit d'apporter les détails à la composition.

Pour ne pas me perdre, je choisis de peindre les éléments les uns après les autres. Je commence par les feuilles à l'arrière plan. Puis, je travaille la fleur la plus éloignée en accentuant les nuances plus froides (la fleur est dans les tons violets bleus, et un blanc froid bleuté). Je passe ensuite à la fleur en premier plan. Ici, j'ai choisi un violet chaud et un blanc rechauffé par une pointe de jaune.

Enfin, je finis par "les étamines" des fleurs. Je travaille avec un pinceau "trainard".