Autodidacte, je pratique le dessin et la peinture depuis mon adolescence. J'ai beaucoup balbutié, beaucoup lu des magazines consacrés aux beaux-arts. J'ai beaucoup essayé de reproduire des tableaux qui me plaisaient. J'ai aussi suivi pas mal de cours et d'ateliers. Tous m'ont appris, un peu. Ils ont tous été très riches en échanges, en moments de partage, humainement très intéressants. Mais ils ne m'ont pas permis de progresser comme je le souhaitais. Ce que je recherchais avant tout, c'était l'apprentissage du dessin, des couleurs, des techniques. Il a fallu attendre 2018. Eh là, çà a été pour moi, une vraie révélation. J'ai suivi et suis encore la formation (cours à distance) de Réné Milone. J'ai pu apprendre les bases du dessin, la théorie des couleurs, les techniques de peinture. Je vous le recommande vivement. J'apprends beaucoup, je progresse aussi. Dommage que le temps me manque pour pouvoir pratiquer, pratiquer et apprendre de mes succès et de mes erreurs. 

Pour ce qui est de mon médium, si j'ai débuté avec des pastels à l'huile, je suis vite passée aux pastels secs que je n'ai pas véritablement maitrisé car je n'avais pas les connaissances nécessaires. Puis je me suis lancée dans la peinture à l'huile. Abonnée à Artistes Magazine, je me suis essayée à participer aux concours "une image pour créer" "des mots pour créer". Dans un souci de séchage rapide, pour pouvoir envoyer mes dessins à temps, je suis passée à l'acrylique. C'est le médium que j'utilise aujourd'hui. Pour un séchage plus lent, afin d'essayer de retrouver les sensations des fondus et des dégradés faits à l'huile, je suis passée à la GOLDEN OPEN. Je pense que je vais utiliser les deux techniques.

Ma peinture est plutôt figurative. Je peins d'après des photos personnelles. Je peins selon mes envies, des paysages, des natures mortes, des fleurs, mais aussi des animaux, voire des personnes. Cette année, je vais me lancer dans la peinture sur le motif. Je pense apprendre plus encore et m'enrichir de nouvelles sensations.

Mon objectif :

Echanger avec d'autres passionnés comme moi les succès, les déboires, les doutes, les joies.

Exposer dans des vides greniers, dans des salons de peintres amateurs car il est temps de montrer mes travaux même si cela m'intimide. 

Et plus tard, pourquoi pas réaliser des commandes et les vendre si elles sont réussies.